Kiff-no-beat

Tour du monde du rap – Côte d’Ivoire

Comme tous les mois, nous nous arrêtons dans un pays du monde afin d’en connaître mieux le rap national ainsi que ses acteurs. Après être passé par la Suède, l’Italie ou la Russie, on quitte l’Europe direction l’Afrique et la Côte d’Ivoire.

Et on commence à l’époque où le rap ivoirien était au top de sa forme. Dans les années 90, de nombreux groupes, la plupart sortis de la partie huppé d’Abidjan, vont s’inscrire dans la légende du pays. RAS, les GI’S et les Crazy B pour commencer, ont fait naître ce mouvement. Les styles sont très américanisé, mais on garde déjà les racines africaines, c’est d’ailleurs ce qui a fait son succès dès sa naissance.

Image de prévisualisation YouTube

Parmi eux, un certain Gor la Montagne, qui restera dans les mémoires, et dont les MCs de la nouvelle génération continuent de lui rendre hommage, on verra ça tout à l’heure.

Image de prévisualisation YouTube

Mais le plus célèbre de ces artistes reste sans doute Almighty, considéré comme le dieu du swing, et décédé l’année dernière à la suite d’une maladie grave.

Image de prévisualisation YouTube

Après des années 90 florissantes, le mouvement Hip-Hop en Côte d’Ivoire s’est enlisé dans des guerres des gangs qui ferait pâlir n’importe quel clash français. Les fans se sont dissipés et le mouvement a du subir la concurrence féroce du Zouglou, du Mapouka ou du Coupé-décalé, plus enracinés dans la culture nationale.

Quelques artistes tenteront de redonner ses lettres de noblesse au rap ivoirien, en vain. Priss K ou encore Don Mike traversons cette époque creuse.

Image de prévisualisation YouTube

Celui qui va vraiment redonner un coup de boost à la scène national, c’est la rappeuse Nash. Avec sa compil Enjaillement, sortie en 2002, et fait un énorme carton, notamment grâce à l’aide de notre Joey Star national. C’est depuis la coqueluche des jeunes.

Image de prévisualisation YouTube

Grâce à elle, de nombreux artistes ont pu émerger, avec un nouveau style. Cette nouvelle génération alterne entre le Français et le Nouchi, utilise des paroles trashs et des beats Trap. Entre autre Nooka ou Garba 50.

Image de prévisualisation YouTube

Parmi cette nouvelle scène, le nouveau groupe qui traverse les frontières s’appelle Kiff No Beat. Avec leur clip Gor la Montagne, en hommage à l’ancien rappeur, ils ont frappé l’Europe et sont prêt à recommencer. Leur album Cubisme, sorti en novembre dernier, s’exporte bien.

Image de prévisualisation YouTube

 

 




Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre

Un avis sur l'article ?