Rappeurs Célestes

Article

Salut, je suis James Lee, la vingtaine sur le déclin et j’habite la grisaille du Val d’Oise. Je suis écrivain la nuit et ouvrier le jour. Parfois c’est l’inverse. Non, ce n’est pas une excentricité de ma part. Il s’agit là de deux métiers très semblables où il fait bon boire. Boire pour trouver l’inspiration, boire pour oublier le désenchantement. Du pareil au même.
Dans cette rubrique, je m’intéresse aux rappeurs et à leurs textes.
Le rap se situe dans une case au cerveau jugé minuscule et à la langue injectée de grossièretés en tous genres. Mais la vérité éclatera à un moment ou un autre d’une balle en pleine tête en premières pages des livres d’Histoire. Le rap, littérature énervée ou poésie des cités est céleste et je vais le démontrer.
Les mots ont des choses à raconter.